Skip to main content

Pour le climat et la justice !

Les énergies renouvelables au lieu de la fracturation, du charbon et du nucléaire !

Incendies de forêt extrêmes en France, sécheresse catastrophique en Italie, chaleur record en Allemagne - la crise climatique se rapproche de plus en plus de nous. Dans le monde entier, de plus en plus de personnes souffrent de ses conséquences. Des espèces disparaissent, l'agriculture et la production de denrées alimentaires deviennent de plus en plus difficiles à cause des phénomènes météorologiques extrêmes. Si nous ne parvenons pas à limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré, nous risquons de subir une catastrophe climatique qui ne pourra plus être stoppée.

Officiellement, le gouvernement de l'Ampel veut respecter la limite de 1,5 degré, mais les plans actuels ne suffisent pas pour cela. Il a reporté le programme d'urgence pour la protection du climat. Dans le domaine des transports, le FDP bloque des mesures importantes - de la limitation de vitesse à la suppression des subventions nuisibles au climat. Et l'autoproclamé "chancelier du climat" Olaf Scholz continue de miser sur les investissements dans les énergies fossiles.

Parallèlement, on se venge de la manière dont les derniers gouvernements ont massivement retardé le tournant énergétique et nous ont rendus dépendants des importations d'énergie russes. Suite à la guerre d'agression menée par la Russie contre l'Ukraine en violation du droit international, les prix de l'énergie et l'inflation explosent. De nombreuses personnes peuvent à peine payer leur facture de gaz, la hausse des prix des denrées alimentaires et des loyers.

Une partie du gouvernement et de l'opposition fait désormais la promotion des vieux ennemis du climat : la fracturation, le charbon et l'énergie nucléaire doivent remplacer le gaz russe qui fait défaut et contenir les prix de l'énergie. La protection du climat et la justice sociale sont mises en opposition. Nous ne le permettrons pas !

Le gouvernement doit maintenant prendre le contre-pied : Pour une protection conséquente du climat et plus de justice sociale et globale, nous descendrons dans la rue le vendredi 23 septembre avec Fridays for Future. Nous demandons au gouvernement fédéral …

  • ... de sortir résolument du charbon, du gaz, du pétrole et du nucléaire : Pour cela, nous devons miser sur les énergies renouvelables beaucoup plus rapidement et de manière plus conséquente que jusqu'à présent, tout en respectant la nature. Parallèlement, il faut redoubler d'efforts pour économiser l'énergie et se tourner résolument vers un approvisionnement en chaleur sans émissions.

  • ... un changement fondamental dans les transports. Il faut mettre fin dès maintenant aux subventions nuisibles au climat, comme celles accordées au diesel et aux voitures de fonction. Au lieu d'investir des milliards dans de nouvelles routes, il faut les investir dans une offre de bus et de trains attractive et abordable ainsi que dans une bonne infrastructure pour les cyclistes.

  • ... suffisamment d'argent pour un troisième paquet d'allègement afin de soulager de manière ciblée les personnes à faibles revenus. Parallèlement, le gouvernement ne doit pas nous épargner la crise. Il doit mettre à disposition de l'argent pour les investissements d'avenir en accordant des crédits et en prélevant des impôts élevés sur les bénéfices excédentaires des entreprises ainsi que sur les revenus et les fortunes élevés.

  • ... de soutenir beaucoup plus fortement les pays du Sud, qui souffrent le plus du réchauffement de la planète, dans la gestion de la crise climatique. Lors du prochain sommet sur le climat, l'Allemagne doit s'engager en faveur d'un mécanisme international de financement des dommages climatiques.

Au lieu de la fracturation, du charbon et du nucléaire, nous misons sur les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et les économies d'énergie ainsi que sur une protection du climat socialement équitable. Rejoins-nous le vendredi 23 septembre sur ton lieu de travail et participe à la grève mondiale pour le climat de Fridays for Future.